Joseph, Marie-Hélène Lafon – lu par Marie-Christine Barrault

Marie-Joseph Lafon - Joseph - Audiolib

La découverte de Joseph – et de Marie-Hélène Lafon – en novembre 2014 m’avait enthousiasmée, et c’est avec un réel plaisir que j’ai (ré)écouté ce texte dans le cadre du Prix Audiolib 2015, sans ennui et sans avoir l’impression d’une répétition inutile.

En effet, la lecture de Marie-Christine Barrault donne une tonalité paysanne et légère à ce petit livre absolument parfaite. Elle rend de manière très juste l’équilibre des mots choisis par Marie-Hélène Lafon, même dans les termes ou les expressions qui peuvent paraître incongrus.

Cela n’était pas évident. Joseph étant un personnage masculin, on aurait pu s’attendre à ce que le roman soit lu par un homme. Mais ce n’est absolument pas nécessaire, la belle interprétation de Marie-Christine Barrault rend les pensées et les propos de Joseph appropriés.

En revanche, j’ai un bémol infime par rapport à la beauté de cette lecture, mais qui m’a extrêmement dérangée, étant très sensible aux parasites qui polluent l’écoute. Ce sont les bruits de bouche et de salive, très présents. Même s’ils m’ont donné l’impression d’entendre ma grand-mère raconter une histoire (avec le côté positif d’un tel souvenir), j’ai parfois eu du mal à faire abstraction. Je déconseille vraiment d’entendre ce texte avec des écouteurs, car cela accentue ces petits bruits.

De ce fait, j’ai préféré ma lecture livre – je vous renvoie à mon avis lu de Joseph – que cette écoute, à laquelle j’ai quand même pris beaucoup de plaisir.

Les avis également de Marjorie, Valérie, Saxaoul, Leiloona, Sylire, Sophie.

PRIX AUDIOLIB 2015Joseph
De Marie-Hélène LAFON
Lu par Marie-Christine BARRAULT
Buchet Chastel, Août 2014, 140 pages
Audiolib, Mars 2015, 3h.

10 réflexions au sujet de « Joseph, Marie-Hélène Lafon – lu par Marie-Christine Barrault »

  1. Moi aussi je suis sensible aux bruits parasites, après je finis par faire une fixation là-dessus ! Concernant le roman, je n’ai pas aimé du tout…

  2. c’est intéressant de voir que tu aurais préféré la version papier comme tu as lu les deux, parce que de mon côté, je me disais que je n’aurai peut-être pas accroché en livre et la version audio m’a vraiment plu; Je n’ai pas été gênée par les bruits parasites (mais j’ai une très bonne amie qui est comme toi et qui ne supporte pas ce genre de choses ;-)

    • C’est à cause de mes blocages avec les bruits, mais à part ça, je reconnais que l’interprétation de ce livre est quand même magistrale. Merci pour l’info sur ton amie, je me sens moins seule ;-)

  3. Ah ben, on apprend un détail intime sur toi dans ce billet. Ca va me stresser la prochaine fois que je te vois, cette histoire de bruits de bouche. ;)

  4. Tiens, c’est curieux. Je n’y ai pas du tout prêté attention à ces bruits parasites. J’ecoute avec un casque. Je ne sais si c’est différent des écouteurs, à ce niveau là.

    • Non, je pense que ce n’est pas vraiment différent. Ce sont mes oreilles qui ont un gros gros problème de tolérance avec les bruits de bouche (et de respiration aussi, mais cela m’a moins dérangée dans cette écoute).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>