Je ne suis pas un homme – Usumaru Furuya

Furuya je ne suis pas un homme 1Furuya je ne suis pas un homme 2

Intriguée par le titre et les illustrations de couvertures, c’était la raison de la découverte de ce manga japonais en deux volumes, par hasard, et si je n’ai pas été emportée, je n’ai cependant pas été déçue.

Furuya lui-même, qui se met en scène, cherche une idée pour son nouveau manga, et découvre sur internet « un site perso qui fait mal ». Il clique, découvre l’album photo de Yôzô Oba, sa photo à 17 ans et sa photo à 25 ans. La différence est flagrante et inquiétante. Beau à 17 ans, « on dirait un vieux » à 25 ans. Furuya va alors lire le journal de Yôzô Oba, intitulé « je ne suis pas un homme », dont la première phrase donne le ton : « Il y a eu trop de honte dans ma vie ».

Je ne suis pas un homme est une histoire de déchéance. Yôzô Oba est à 17 ans un jeune homme, beau, intelligent, tout le monde l’aime, et l’avenir devrait lui sourire. Huit ans plus tard, ce n’est plus qu’une épave humaine, à peine l’ombre de lui-même.

Il s’agit d’un manga à caractère psychologique, pour jeunes lecteurs. Le jeune héros vit dans le monde de l’apparence, il fait semblant d’être sympathique, semblant d’avoir des amis, mais au fond de lui, c’est le vide, l’absence de sentiment, l’incapacité de vivre, l’impossibilité de trouver un sens à sa vie. Il va d’abord se perdre dans le sexe, va tenter diverses expériences pour ressentir et exister, mais les échecs vont se succéder, le gouffre va s’agrandir et il ne pourra plus s’en sortir.

En noir et blanc, ce manga de grande taille se lit dans le sens « occidental », et offre une vision très pessimiste de la société, de ses codes et de ses apparences. Il s’agit d’une adaptation du roman La Déchéance d’un homme d’Osamu Dazai (1909 – 1948), qui a également fait l’objet d’une adaptation en film animé.

Je ne connais pas La Déchéance d’un homme d’Osamu Dazai, mais j’avoue avoir bien envie de le découvrir maintenant.


La présentation Editeur :

Comment Yôzô Ôba, si séduisant et conquérant alors qu’il entrait dans l’âge adulte, a-t-il pu devenir moins de dix ans plus tard cet homme décharné, malade et totalement passif que l’on sent osciller au bord du gouffre, à deux doigts d’y basculer ? Telle est l’étrange histoire qu’entreprend de raconter Usamaru Furuya dans Je ne suis pas un homme. L’histoire d’un jeune homme riche et beau à qui tout semblait sourire, mais qui en vérité ne savait rien faire d’autre qu’interpréter les rôles que les autres attendaient de lui, comme une marionnette, pour mieux masquer le vide abyssal tapi à l’intérieur de lui-même ….


Usamaru FURUYA
Je ne suis pas un homme (vol. 1 et 2)
Traduit du japonais par Patrick Honoré
Parution Vol.1 : mai 2011 – Casterman / Vol. 2 : août 2011 – Casterman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>