J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi – Yoan Smadja

Yoan SMADJA - J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi - Belfond

J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi est un premier roman ambitieux et documenté sur le génocide au Rwanda des Tutsi, qui parvient à allier avec cohérence évènements politiques et histoire romanesque dans un équilibre réussi.

Nous sommes en avril 1994. Sacha, journaliste, est en Afrique du Sud pour couvrir les premières élections depuis la fin de l’Apartheid, accompagnée de Benjamin, photographe. En croisant des camions de militaires remplis de machettes, elle décide de suivre son intuition, de changer de mission et de se rendre au Rwanda, pays dont elle ignore encore tout.

L’ignorance de Sacha et de Benjamin est un prétexte parfait pour permettre à Yoan Smadja de revenir sur ce pan historique du conflit Hutu et Tutsi, nous remémorer les évènements d’avril 1994 et nous faire entrer dans la violence du début du génocide avec des références et des faits précis et vérifiés.

Il permet de garder l’intérêt du lecteur (même si, je l’avoue, mon esprit s’est évadé ailleurs quelquefois) grâce à une succession d’actions et à un rythme effréné. Il le permet aussi, par le biais de la correspondance que Rose, muette, adresse à son mari Daniel, le chauffeur de Sacha et Benjamin, complétant l’aventure journalistique et les évènements historiques par un aspect plus romanesque.

Un aveu ? J’ai ressenti à deux reprises une forte secousse émotionnelle. Non seulement le passage qui se conclut par « j’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi », qui donne le titre au roman, m’a fait frissonner de la tête aux pieds et la chair de poule a littéralement envahi mon corps, mais j’ai également fini le livre sous un torrent de larmes, secouée et ravie de constater qu’un livre peut transmettre autant d’intensité.

Sans aucun doute, Yoann Smadja est un auteur à suivre.

Dans la sélection des 68 premières fois en catégorie 1er roman.

Yoan SMADJA
J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi
Belfond, avril 2019, 286 pages.

6 réflexions sur « J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi – Yoan Smadja »

  1. Bien, je vois que je n’ai pas été la seule à sangloter…
    Bouleversant effectivement et très bien construit. J’ai hâte de lire les retours des lecteurs des 68 et je suis ravie de découvrir le tien.

  2. Il ne m’a pas autant bouleversée que toi, même si je l’ai trouvé très intéressant pour tout ce qu’il dit de ce génocide dont il retrace parfaitement l’histoire. Mais, j’avais trouvé le tout un petit peu trop classique pour en faire un vrai coup de coeur.

    • J’ai été très étonnée d’être autant bouleversée par certains passages. Ce n’est pas un coup de coeur non plus, ceci étant, il est intéressant et assez prenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>