il faut tuer Lewis Winter – Malcolm Mackay

Malcolm Mackay - Il faut tuer Lewis Winter - Livre de poche

Il faut tuer Lewis Winter est un polar original, qui met en scène un meurtrier, mais pas un meurtrier comme les autres. Calum MacLean est tueur à gages.

Calum n’est pas un tueur à gages, méchant ou violent. Il est jeune ; c’est un tueur à gages à côté attendrissant, professionnel, carré et rigoureux. Il n’est pas sanguinaire, mais solitaire et aime bien que les choses soient bien faites. Il aime tout simplement faire son travail correctement.

Le gros plus de ce roman, c’est que l’on voit très bien comment Calum MacLean organise la mission qu’on lui confie, comment il se prépare, organise la filature, fait attention à tous les détails, comment les choses se mettent en place, il va repérer sa proie, car oui, Lewis Winter devient l’objectif, la proie à abattre.

Ce n’est pas un livre très rapide, ou très actif, pour un polar, c’est même un livre assez lent, mais qui a un petit rythme très bien calibré. Et puis, il est difficile de ne pas s’attacher à ce personnage attendrissant malgré tout qu’est Calum MacLean.

Ce livre est une belle surprise, que j’avais noté l’année dernière car c’était un Coup de coeur de Christine Ferniot (Télérama – Cercle Polar). Vraiment, merci Christine car j’ai passé un très bon moment.

A noter qu’il s’agit d’un premier roman, et aussi du premier volume d’une trilogie policière qui se déroule à Glasgow.

Les premières lignes :

Ca commence par un coup de fils. Une conversation anodine, familière, amicale, on ne parle pas affaires. Un rendez-vous est pris, en terrain neutre, un lieu public de préférence. Quels que soient l’interlocuteur et le lieu de rencontre, il faut rester prudent.

Malcolm Mackay - Il faut tuer Lewis Winter - Liana LeviLa présentation par l’éditeur (ou lien site) :

Tueur à gages. Un métier que Calum MacLean, tout juste vingt-neuf ans, prend très au sérieux. Ce qui fait de lui un pro, c’est son perfectionnisme. Une préparation prudente et minutieuse est essentielle à ses yeux. Pour que rien ne déraille. Pour ne pas se faire repérer. Pour ne pas laisser d’indices. Ainsi il pourra éviter de tomber dans les filets de la police et conserver non seulement sa liberté mais aussi son indépendance. Sur ce dernier point Calum est intraitable : préserver son statut de free-lance de la gâchette sans passer sous le contrôle d’un caïd. Mais voilà, il arrive à Glasgow comme ailleurs que les boss se déclarent la guerre et que l’on se retrouve pris entre deux feux. Et là, seuls les bras protecteurs de l’organisation peuvent vous sauver…
Dans ce thriller au ton distancié, au rythme soutenu et à la prose acérée, Mackay s’affirme comme une nouvelle voix.

Malcolm MACKAY
Il faut tuer Lewis Winter
Traduit de l’anglais (Ecosse) par Franchita Gonzales Batlle
Liana levi, janvier 2013, 238 pages / Livre de poche, janvier 2014
Original : The Necessary Death of Lewis Winter

6 réflexions au sujet de « il faut tuer Lewis Winter – Malcolm Mackay »

  1. Ah là là, il me tente bien mais alors entre la PAL (enfin physiquement LES PAL) et les autres livres en attente notés sur mes petites feuilles, ça ne fait qu’en ajouter un autre MAIS j’avoue que je vais encore faiblir et me laisser tenter.

  2. Je l’avais noté aussi dans le cercle polar Telerama alors j’ai été ravie de le recevoir dans ma sélection Elle de septembre. Mais il ne m’a pas autant enthousiasmée que toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>