Histoire d’une vie – Aharon Appelfeld

Aharon Appelfeld - Histoire d'une vie - Editions de l'Olivier Coup de coeur !

Prix Médicis Etranger 2004, Histoire d’une vie est le magnifique et terrible texte autobiographique de l’auteur israélien Aharon Appelfeld, disparu en janvier 2018.

Le récit de Appelfeld est poignant, immanquable, d’une fluidité touchante par sa dure simplicité et sa sincérité factuelle. Né en 1932 à Czernowitz, en Bucovine (Roumanie actuelle), il évoque sa famille, ses parents et ses grands parents, sa vie d’enfant dans un ghetto, sa mère morte trop tôt, et cette fuite, cette solitude d’enfant seul, qui tente de survivre comme il le peut dès l’âge de dix ans. Et sa reconstruction.

Cette expérience façonnera l’homme qu’il deviendra. Taire ses origines, ne pas parler sa langue natale, pas plus que les langues apprises. Se taire pour se faire oublier, ne pas se trahir. Aharon Appelfeld a appris de ses jeunes années l’importance du sens et des silences, l’importance des mots.

Ce texte signifie beaucoup par les instants en suspension, les non-dits, la pudeur qui dévoile de simples faits, des instants clés, des moments remémorés. Après la fuite, ce sera la Palestine, l’Hébreu, un nouvel apprentissage, le début d’une nouvelle vie, sans que celle qui façonne sa jeune enfance ne s’efface. Au contraire, elle imprimera ses marques, à sa manière, avec sa brutalité, sa douceur, jusqu’à ce que le temps permette enfin de raconter les souvenirs, ce qu’il en reste, ce qu’ils sont devenus avec les années, comment ils se sont transformés et se sont imprimés.

Une lecture qui dégage beaucoup de tendresse grâce à la traduction sensible et juste de Valérie Zenatti, qui permet d’approcher le récit d’Aharon Appelfeld avec délicatesse, du respect et une immense beauté en dépit de la violence de l’expérience vécue.

Une lecture duo avec ma chère Béa, qui a été très touchée également par ce magnifique texte.

« Où commence ma mémoire ? Parfois il me semble que ce n’est que vers quatre ans, lorsque nous partîmes pour la première fois, ma mère, mon père et moi, en villégiature dans les forêts sombres et humides des Carpates. D’autres fois il me semble qu’elle a germé en moi avant cela, dans ma chambre, près de la double fenêtre ornée de fleurs en papier. La neige tombe et des flocons doux, cotonneux, se déversent du ciel. Le bruissement est imperceptible. De longues heures, je reste assis à regarder ce prodige, jusqu’à ce que je me fonde dans la coulée blanche et m’endorme. »

Aharon APPELFELD (1932 – 2018)
Histoire d’une vie
Traduit de l’hébreu par Valérie Zenatti
L’Olivier, 2004, 240 pages

2 réflexions sur « Histoire d’une vie – Aharon Appelfeld »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>