Hans FALLADA (1893-1947)

Hans FALLADA
Allemagne

Né le 21 juillet 1893 à Greifswald
Mort le 5 février 1947 à Berlin

Langue d’écriture : Allemand.





Biographie de Hans FALLADA

1893 – 21 juillet : Naissance à Greifswald de Rudolf Ditzen (alias Hans Fallada), fils d’Elizabeth et William Ditzen.

1910′s : En 1911, Hans Fallada fait une tentative de suicide avec son ami Hans Dietrich von Necker, qui en meurt. Fallada, lui, est admis dans un hôpital psychiatrique. En 1913, il arrête ses études et quitte l’école secondaire sans diplôme. Il débute un apprentissage dans l’agriculture, travaillera dans différents domaines. En 1917-1919, Fallada est envoyé à plusieurs reprises dans des hôpitaux psychiatriques pour alcoolisme et toxicomanie. Toutes les tentatives de désintoxication sont infructueuses.

1920′s : En 1923, Hans Fallada publie son premier roman « Le jeune Godeschal » (écrit en 1920). La même année, il est condamné à plusieurs mois de prison pour détournement de fonds. Il retournera plusieurs fois en prison, notamment pour fraude. Le 5 avril 1929, il se marie avec Anna Issel. Ils auront trois enfants.

1931-1943 : Parution en 1931 de Paysans, gros bonnets et bombes sur les révoltes paysannes de la fin des années 20, suivi en 1932 de Et puis après ?. Fallada devient célèbre. Il déménage alors à Carwitz (Mecklembourg) avec son épouse et écrits plusieurs livres.

En 1944, Fallada divorce. Il est incarcéré et accusé d’avoir frappé / tenté d’assassiner sa femme. Il commence alors la rédaction du livre autobiographique, Le Buveur, qui sera publié à titre posthume.

En 1945, après avoir brièvement occupé le poste de maire de Feldberg (Mecklembourg), il déménage à Berlin. Il travaille alors comme journaliste et épouse Ursula Losch, toxicomane de 30 ans sa cadette.

1946 est l’année du fameux « Seul dans berlin« , sur la résistance allemande, livre censuré lors de sa sortie.

En 1947, toujours dépendant, il est hospitalisé et meurt à Berlin le 5 février.

Sources : Site officiel (en allemand)


Bibliographie de Hans FALLADA (traduite en langue française) :

Publications posthumes :

1991 – Du bonheur d’être morphinomane (Denoël 2015)
1965 – Don Quichotte en Poméranie (Albin Michel 1967)
1950 – Le Buveur (Albin Michel 1952; Réed. Denoël 2010)

Publications de son vivant :

1947 – Le cauchemar (Le Portulan 1947)
1947 – Seul dans Berlin (Plon 1967 ; édition non censurée Denoël 2014; Folio 2015)
1943 – Deux tendres agneaux (Fernand Sorlot 1943)
1938 – Gustave-de-fer (Albin Michel 1943)
1937 – Loup parmi les loups (Albin Michel 1939)
1936 – Vieux coeur en voyage (Fernand Sorlot 1941)
1934 – Nous avons un enfant (Albin Michel 1941)
1932 – Et puis après ? (Gallimard 1932), rééd. sous le titre Quoi de neuf, petit homme ? (Denoël 2007 ; Folio 2009)
1931 – Paysans, gros bonnets et bombes (sous le titre « Levée de fourches », Fernand Sorlot 1942)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>