Feu pour feu – Carole Zalberg

Carole Zalberg - Feu pour feu - Actes sud

Feu pour feu est un tout petit roman percutant, en forme de confession d’un père immigré à sa fille adolescente, Adama, qui va fouiller au plus profond de l’être. C’est vraiment étonnant et ça ne s’oublie pas.

Dès les premières lignes, on sent bien que ce roman est un aveu qui ne laissera pas insensible. On nous balance la puanteur, les cadavres, le grouillement des bêtes, les rapaces qui rôdent en pleine tête, en quelques mots.

Le père, le narrateur de l’histoire, se souvient de toutes les difficultés rencontrées quinze ans plus tôt pour quitter son pays d’origine et se rendre – dans des conditions où la notion même d’humanité semble se poser – dans un autre pays d’un prétendu Eden occidental, pour donner à sa fille toutes les chances de réussir dans la vie. C’est à elle qu’il s’adresse ; il fouille au plus profond de ses souvenirs, fait ressurgir des moments qu’il aurait souhaité oublier, lui rappelle « tu ne sais rien ».

Mais bientôt, elle saura tout. A l’époque, elle n’était qu’un bébé, aujourd’hui, c’est une adolescente qui bouillonne d’une rage enflammante, qui s’exprime avec les mots et agit avec les codes de la banlieue où ils vivent désormais, déracinés.

Ce texte court de Carole Zalberg (une soixante de pages) est un monologue intérieur, tragique et poétique, au style envoûtant et puissant, dont la beauté et la force est mis avant par les quelques dialogues de rue à peine compréhensibles d’Adama, qui n’a pas su réagir avec les mots à ses combats d’ado, mais avec de stupides actes de vengeance : Oeil pour oeil, feu pour feu. Comment revenir de l’irréversible ?

C’est un très beau texte, qui marque les lecteurs, lu grâce aux différents avis des bloggeurs (merci !!) du challenge de la rentrée d’hiver 2014 :

Coups de coeur de A propos de livres et de Noukette, avis enthousiastes de Jérôme et de Valérie et d’autres !! N’hésitez pas !


Les premières lignes de Feu pour feu :

Ces heures à faire le cadavre au milieu des cadavres, si longtemps que la puanteur est restée dans ma gorge, corrompt encore quinze ans après l’air le plus pur et le goût de toutes choses, ces heures lentes, lentes, tellement lentes à rester aussi immobile qu’une souche malgré le grouillement de mille bêtes et la position impossible …


Carole ZALBERG
Feu pour feu
Parution : Actes Sud, janvier 2014, 80 pages.

8 réflexions sur « Feu pour feu – Carole Zalberg »

    • Leiloona, je ne sais pas pourquoi j’ai zappé tous vos commentaires … En effet, c’est un texte coup de poing, à lire.

    • Noukette, désolée, je n’avais pas vu ton commentaire … Et je suis contente de lire, même à retardement, qu’il t’a plu aussi !!

    • Valérie, je suis justement en train de me dire que je l’ai mal classé, et que ca devient au fil des jours de plus en plus un coup de coeur !

      Eva, vas-y sans hésiter, et il se lit très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *