Etre ici est une splendeur – Marie Darrieussecq

Marie Darrieussecq - Etre ici est une splendeur. Vie de Paula M. Becker - POL Coup de coeur !

Marie Darrieussecq réussit une véritable pépite avec son livre sur la vie de Paula Modersohn Becker, dont on peut admirer les oeuvres au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris jusqu’au 21 août 2016. Comme son titre l’annonce, c’est une pure splendeur.

L’exposition est magnifique, et je vous invite fortement à profiter des vacances pour aller faire un tour au musée, vous ne serez pas déçus.

Mais c’est du livre dont je veux vous parler ici, lu par curiosité et intérêt pour la peinture, avant d’aller voir l’exposition. Ce livre m’a emportée au delà de mes espérances, et j’en suis certaine, vous emportera également : « Etre ici est une splendeur ».

Vous allez adorer découvrir la vie de cette artiste femme allemande (1876-1907) qui n’a jamais hésité à se mettre en scène, à réaliser des autoportraits d’elle nue, sans fard, dans sa simplicité et sa sensualité féminine, au travers d’un regard franc, qui n’est pas celui de l’artiste peintre masculin, qui représentait la femme en madone ou en putain, en femme simple et naturelle, cela ne se faisait pas.

Vous allez adorer côtoyer le monde parallèle littéraire du fameux poète Rainer Maria Rilke, Paula étant devenue son amie. Elle fut d’abord celle de sa muse, la sculptrice Clara Westhoff. Rainer Maria Rilke rendra hommage à Paula Modersohn Becker dans Requiem pour une amie.

Mais surtout, alors que le livre de Marie Darrieussecq ne comporte pas d’illustration, vous allez admirer comment elle réussit la magie de rendre chaque phrase, chaque description extrêmement vivante et visuelle. Il se dégage de ce texte une grande beauté, une puissance littéraire surprenante. Son texte est en même temps très poétique, ajoutant un côté intemporel à la courte vie de cette femme artiste qui fut la première à se représenter enceinte, et qui malheureusement, décéda moins de trois semaines après la naissance de sa fille Mathilde, à trente ans. Son dernier mot avant de mourir : « Shade », dommage.

Heureusement, Marie Darrieussecq réussit l’exploit de lui rendre un magnifique hommage, de la ramener à la vie, dans un livre magistral et émouvant, tout en pudeur et finesse, et absolument passionnant.


Les premières lignes :

Elle a été ici. Sur la Terre et dans sa maison.

Dans sa maison on peut visiter trois pièces. Leur accès est limité par des rubans de velours rouge. Sur un chevalet, une reproduction de son dernier tableau, un bouquet de tournesols et de roses trémières.

Elle ne peignait pas que des fleurs.

La 4e de couverture des éditions P.O.L. :

Paula Modersohn-Becker voulait peindre et c’est tout. Elle était amie avec Rilke. Elle n’aimait pas tellement être mariée. Elle aimait le riz au lait, la compote de pommes, marcher dans la lande, Gauguin, Cézanne, les bains de mer, être nue au soleil, lire plutôt que gagner sa vie, et Paris. Elle voulait peut-être un enfant – sur ce point ses journaux et ses lettres sont ambigus. Elle a existé en vrai, de 1876 à 1907.


Marie DARRIEUSSECQ
Être ici est une splendeur – Vie de Paula M. Becker
P.O.L., Mars 2016, 160 pages.

12 réflexions au sujet de « Etre ici est une splendeur – Marie Darrieussecq »

    • Je ne peux que comprendre ce scepticisme, que je partageais, avant de lire celui là ! Je ne peux que te conseiller de vaincre tes réticences, surtout si tu aimes la peinture et l’art en général.

    • Je n’ai jamais lu Truismes, et je ne sais pas si je le lirais un jour, le sujet ne me dit rien … En revanche, le sujet de « Etre est une splendeur » m’intéressait beaucoup, et ça vaut vraiment le coup.

    • Je suis comme toi, j’aime beaucoup les biographies romancées, et celle ci est vraiment envoûtante. Je l’ai lu d’une traite, et j’ai regretté qu’elle s’arrête si vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>