En savoir un peu plus sur Le manteau de Greta Garbo ?

ExplorateursLe manteau de Greta Garbo, le premier roman de Nelly Kaprielian est annoncé dans les bacs pour le 27 août 2014. Pas le droit de publier la chronique avant la date de publication.

Mais grâce à Lecteurs.com et aux Explorateurs de la rentrée littéraire 2014, vous pouvez en savoir un peu plus !




L’avis de la page 100 des Explorateurs du roman Le manteau de Greta Garbo, de Nelly Kaprielian, aux éditions Grasset :

Mon avis :
J’ai le sentiment de lire un ensemble de documents plus qu’un roman, c’est très fragmentaire et sans réelle narration linéaire, avec des biographies très documentées sur diverses personnes connues, des citations, entrecoupés de beaucoup de questions et des pensées (souvent existentielles) de la narratrice. Et à la page 100, on parle proportionnellement assez peu de Greta Garbo…

Tous les avis :
A lire sur lecteurs.com, en cliquant sur Le manteau de Greta Garbo

Nelly Kaprielian - Le manteau de Greta Garbo - GrassetLa présentation par l’éditeur Grasset :
A lire aussi sur le site de l’éditeur, en cliquant sur Grasset

En décembre 2012, la garde-robe de l’icône la plus secrète de l’histoire du cinéma a été exposée durant trois jours, puis vendue aux enchères à Los Angeles. Huit cents pièces. Les vêtements d’une femme peuvent-ils raconter une vie, éclairer ses mystères ? Pourquoi Greta Garbo achetait-elle des centaines de robes alors qu’elle n’en portait aucune, ne se sentant bien que dans des tenues masculines ? S’habille-t-on pour se travestir et se mettre en scène dans un rôle rêvé ? Pour donner une image de soi acceptable ou démentir une place assignée ? Pour séduire ou pour déplaire ? Se fondre dans une société ou s’y opposer ? Quels désirs secrets et enfouis, quelles pulsions obscures et inavouables, fondent-ils notre goût, notre style ?
Et moi-même, pourquoi avais-je acheté, lors de cette vente, le manteau rouge de Greta Garbo, alors qu’il n’était pas mon genre ?
Ce qui devait être un essai s’est peu à peu mué en roman : les vêtements racontent ces fictions que sont nos identités, et donnent à lire les narrations, souvent mystérieuses, que sont nos vies.

Et, pour patienter, la première ligne du roman Le manteau de Greta Garbo :

Son corps s’était désintégré depuis longtemps et pourtant elle se tenait devant nous, démultipliée en une centaine de vêtements comme autant de secondes peaux qui en avaient épousé les courbes et en réincarnaient la forme jusqu’au trouble.

Pour la chronique, ce sera au mois de septembre 2014 !

2 réflexions sur « En savoir un peu plus sur Le manteau de Greta Garbo ? »

  1. Je ne suis pas tentée mais je ne le dis pas trop fort car c’est elle qui choisit le jury Inter (entre autre) et j’ai toujours l’espoir d’y participer un jour. 😉

    • Zut alors …. Moi aussi j’ai le même espoir que toi. Bon, je vais peut-être l’aimer à la folie alors finalement ce livre ?

      Je crois surtout que je vais malheureusement devoir faire une croix sur le prix Inter 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *