Des noeuds d’acier – Sandrine Collette

Sandrine Collette - Des noeuds d acier - Livre de poche Coup de coeur !

Des noeuds d’acier est un thriller qu’il est totalement impossible de lâcher ! Attention, âmes sensibles s’abstenir, ce livre est une énorme claque, c’est violent, c’est psychologiquement à la limite du soutenable, très vite, l’angoisse vous tenaille et ne vous quitte pas.

Théo Béranger vient de passer dix-neuf mois en prison, pour avoir casser la gueule à son frère, qui a couché avec sa femme Lil. Enfin, il lui a surtout « cassé la vie », car son frère Max est désormais un légume vivant, qui ne pourra plus rien faire pendant les quarante prochaines années de sa vie.

Sandrine Collette - Des noeuds d'acier - DenoelLa première chose que Théo fait en sortant de prison, c’est d’aller narguer son frère, de lui cracher sa haine au visage, et sa joie de le voir dans cet état définitif. Violant son interdiction de l’approcher, il s’enfuit et s’arrête après avoir longuement roulé dans une maison d’hôtes la plus perdue qu’il trouve, au fin fond de la campagne française.

C’est alors qu’en allant se promener dans la forêt, il rencontre un vieil homme, qui lui offre un café et …. subitement, le frappe au visage. Il se réveille de nouveau emprisonné, mais cette fois-ci, enchaîné dans une cave crasseuse et sans lumière. Alors qu’il se croyait un homme libre, il devient du jour au lendemain, un esclave.

Ce livre est une pure réussite. Tout se tient du début à la fin à merveille. C’est bien plus qu’un page turner, c’est un livre angoissant, oppressant et totalement captivant.

C’est un thriller psychologique horriblement sublime. On se retrouve dans le pire de nos cauchemars, dans ce que l’humain a de plus d’infâme et d’abject. Ce n’est pas un livre d’horreur, car on est dans la réalité, dans un fait divers qui peut malheureusement arriver.

C’est crédible, c’est fort, c’est écoeurant … c’est génial !!

Prix LittéraireFinaliste du Prix SNCF du Polar / Roman 2014
Grand Prix de la littérature policière 2013

Les premières lignes du roman Des noeuds d’acier :

Il en a fallu du temps pour que ce petit coin de pays se défasse du souvenir de l’effroyable fait divers qui l’a marqué au cours de l’été 2002. Dans les quotidiens et les hebdos nationaux, au journal télévisé, bien évidemment dans la presse à sensation : il est passé partout.

Présentation par l’édition en Livre de Poche :

Avril 2001. Dans la cave d’une ferme miteuse, au creux d’une vallée isolée couverte d’une forêt dense, un homme est enchaîné. Théo, quarante ans, a été capturé par deux frères, deux vieillards qui ont fait de lui leur esclave. Comment a-t-il basculé dans cet univers au bord de la démence ? Il n’a pourtant rien d’une proie facile : athlétique et brutal, Théo sortait de prison quand ces vieux fous l’ont piégé au fond des bois. Les ennuis, il en a vu d’autres. Alors, allongé contre les pierres suintantes de la cave, battu, privé d’eau et de nourriture, il refuse de croire à ce cauchemar. Il a résisté à la prison, il se jure d’échapper à ses geôliers.

Le mélange des genresSandrine Collette, Des noeuds d’acier
Parution : Janvier 2013 – Denoël
Janvier 2014 – Livre de Poche n°33253

8 réflexions au sujet de « Des noeuds d’acier – Sandrine Collette »

    • Tant mieux ! Et je quitte une amie qui l’a dévoré d’une traite ….! J’espère vraiment qu’il te plaira :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>