Défaite des maîtres et possesseurs – Vincent Message

Vincent MESSAGE - Defaite des maitres et possesseurs - Seuil

Un retour de l’hôpital, Iris a eu un grave accident. Tout se bouscule dans la tête du narrateur. Il doit régulariser très vite sa situation avant l’opération, trouver des papiers. Tout doit rester secret. Dans ce monde où l’homme n’est plus le maître, la situation d’Iris devient dangereusement précaire.

Le narrateur, Malo Claeys, travaille au comité éthique d’un ministère. Ce monde est très proche de notre monde actuel, sauf que d’autres êtres stellaires sont venus vivre sur Terre et sont devenus les maîtres et possesseurs. Ils ont pris la place que nous attribuons aux hommes. La conséquence : les hommes sont relégués à l’état d’animaux. Une sorte de situation inversée du monde d’aujourd’hui. Malo n’est pas humain, et Iris, humaine, a le statut d’animal.

Vincent Message réussit une critique brillante de notre société. Sous couvert d’une nouvelle espèce qui domine le monde (comme les hommes dominent aujourd’hui les autres espèces), il se permet des parallèles et des comparaisons qui ne sont finalement rien d’autres qu’un constat détourné de notre quotidien, de la façon dont nous affaiblissons la Terre, maltraitons les animaux, nous désintéressons des autres espèces qui ne sont pas nous-mêmes.

A titre d’exemple, le passage sur les abattoirs est répugnant et frappe terriblement juste, comme de nombreuses autres réflexions d’ailleurs. Le constat distancié que permet sa mise en contexte rend ses observations encore plus frappantes. Ce roman n’a donc rien d’un livre de science-fiction, mais d’un livre fort de société à fort accent philosophique.

Et puis, Vincent Message ne se contente pas de développer une analyse dominants / dominés, ou d’exposer de façon frappante la violence des êtres entre eux ou envers les autres, il construit son roman de façon vive et très fine. Il alterne actions et réflexions, le rythme est haletant, les événements se déroulent dans une situation d’urgence, à la manière d’un polar trépidant. Ca va vite, impossible de s’ennuyer, c’est étourdissant et en même temps, c’est dérangeant, car il met le doigt là où ça fait mal. Les prises de conscience ne permettent pas toujours de faire changer les choses…

Une sacrée belle réussite.

Prix littéraire :
Lauréat du Prix Orange 2016


Les premières lignes :
(Lire un extrait plus long)

Je viens de rentrer de l’hôpital. J’ai refermé la porte, je m’y suis adossé car je ne tenais plus debout, puis j’ai glissé à terre en murmurant que j’étais chez moi. A regarder mon corps allongé dans ce couloir, et presque incapable de bouger, je peux le voir qui tremble comme ce jour-là les arbres au bord de la rivière.

Vincent MESSAGE - Defaite des maitres et possesseurs - SeuilLa présentation des éditions du Seuil :

Iris n’a pas de papiers. Hospitalisée après un accident de voiture, elle attend pour être opérée que Malo Claeys, avec qui elle habite, trouve un moyen de régulariser sa situation. Mais comment la tirer de ce piège alors que la vie qu’ils mènent ensemble est interdite, et qu’ils n’ont été protégés jusque-là que par la clandestinité ?

C’est notre monde, à quelques détails près. Et celui-ci notamment : nous n’y sommes plus les maîtres et possesseurs de la nature. Il y a de nouveaux venus, qui nous ont privés de notre domination sur le vivant et nous font connaître le sort que nous réservions auparavant aux animaux.

Plongeant dans un des enfers invisibles de notre modernité, retraçant l’histoire d’un amour difficile, Défaite des maîtres et possesseurs nous entraîne dans une fable puissante où s’entrechoquent les devenirs possibles de notre monde.


Vincent MESSAGE
Défaite des maîtres et possesseurs
Seuil, janvier 2016, 304 pages.
Points, février 2017, 240 pages.

Lecture de la Rentrée Littéraire de janvier 2016

10 réflexions au sujet de « Défaite des maîtres et possesseurs – Vincent Message »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>