Les Infidélités – Vita Sackville-West

Sackville-West Infidélités

Le livre, publié par Autrement/Littératures, rassemble six nouvelles sur le thème de l’infidélité, écrites entre 1922 et 1932, et qui ont déjà été publiées dans différents ouvrages ou magazines.

Bien que les nouvelles trouvent leur origine au début du XXe siècle, elles comportent toutes un côté suranné et en même temps contemporain qui enchante. La première nouvelle, « Son fils », interroge les relations mère/fils, puis la deuxième « Patience » celles classiques du couple de longue date mari/femme, mettant en balance le poids de l’éducation et des conventions sociales.

Si ces deux nouvelles semblent assez conventionnelles, comme la troisième d’ailleurs, les autres basculeront l’une après l’autre dans un schéma beaucoup moins classique.

Vita Sackville-West, conventionnelle, elle ne l’était pas. Mariée avec un homme bisexuel, elle a elle-même entretenu des relations saphiques toute sa vie, et sa liberté d’action et de pensée transparaît dans ces six nouvelles.

Attention, pour éviter d’éventuelles déceptions, il ne s’agit pas ici de nouvelles coquines, ni d’un « Cinquante nuances » ou de nouvelles érotiques, mais d’une littérature classique toute britannique, au style recherché et à l’ambiance empreinte de réserve et de bienséance, sur laquelle est éparpillé à petites doses le côté humain grinçant.

Un grand merci à la bibliotécaire qui l’a mis en avant comme lecture d’été ; j’ai été totalement conquise !

Si vous hésitez, les premières phrases :

 » Ce matin là, elle se réveilla plus tôt qu’elle ne l’aurait souhaité, voguant d’un sommeil délicieux vers un éveil tout aussi doux. Elle s’étira en glissant nonchalamment ses mains sous les oreillers duveteux éparpillés sur son lit – sa tête, ses épaules s’enfonçaient dans ce nid douillet ».

Si vous hésitez encore, la présentation Editeur :

« Ça n’a pas démarré tout de suite. Notre histoire d’amour a suivi un cours peu ordinaire. Si elle a culminé dans le bruit et la fureur de la passion, elle a débuté dans le calme et la tendresse. » Mère négligée, ami trahi, mari trompé, fiancée non épousée… La plupart saignent en silence, quelques-uns en viennent aux extrémités, mais c’est toujours la même épreuve : la trahison de l’unique, en qui l’on croyait. Ces histoires d’amour ratées, Vita Sackville-West a le don de les exposer avec une suprême élégance. Quelques traits acides suffisent à mettre à nu les faux sentiments, quelques notes sourdes à souligner les promesses non tenues. À la fois tendre et méchante, elle excelle dans la cruauté feutrée. Quoi de plus adapté à son art que le récit de ces Infidélités ?

Vita SACKVILLE-WEST, Infidélités
Traduit de l’anglais par Micha Venaille
Parution : janvier 2013 – Autrement/Littératures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>