Danser les ombres – Laurent Gaudé

Laurent Gaudé - Danser les ombres - Actes Sud

Peu de temps avant le tremblement de terre de janvier 2010, Lucine va quitter la petite ville de Jacmin et revenir à Port-au-Prince, où elle a vécu quelques années auparavant, pour chercher de l’aide. Sa sœur vient de mourir, laissant deux enfants sans père.

Lucine va se souvenir de cette période passée, de ses combats, de ses amitiés, de ses amours, et va côtoyer différents personnages empreints de dignité et de douleur. Fin de la première partie. Deuxième partie, le tremblement de terre dévaste tout et les repères se faussent.

Ce livre a des bons côtés et sera à mon avis un grand succès. Avec une plume exercée et poétique, Laurent Gaudé offre une histoire qui se tient, sur un sujet touchant, mêlant souvenirs et réalité, les morts et les vivants, l’espoir et le désespoir. Bref, un livre qui se veut un hommage émouvant et bouleversant.

Mais pour moi, Laurent Gaudé en fait beaucoup trop. J’ai été dérangée par un excès de bons sentiments, par une surdose de lyrisme et d’émotions fabriquées. Tout cela m’a semblé beaucoup trop artificiel.

Au lieu de m’émouvoir, le manque ressenti de sincérité m’a laissée en dehors de cette histoire. Je suis restée le témoin admiratif d’un bel exercice de style et d’une histoire joliment racontée, mais qui ne m’a pas touchée.

Les premières lignes de Danser les ombres :

Il avait fait chaud toute la journée et les commerçants de la rue Veuve contemplaient l’artère désespérément vide en se demandant ce qui les retenait encore ici à cette heure où il était quasiment certain qu’il ne viendrait plus personne.

Présentation de la 4e de couverture par les éditions Actes Sud :

En ce matin de janvier, la jeune Lucine arrive de Jacmel à Port-au-Prince pour y annoncer un décès. Très vite, dans cette ville où elle a connu les heures glorieuses et sombres des manifestations étudiantes quelques années plus tôt, elle sait qu’elle ne partira plus, qu’elle est revenue construire ici l’avenir qui l’attendait.
Hébergée dans une ancienne maison close, elle fait la connaissance d’un groupe d’amis qui se réunit chaque semaine pour de longues parties de dominos. Dans la cour sous les arbres, dans la douceur du temps tranquille, quelque chose frémit qui pourrait être le bonheur, qui donne l’envie d’aimer et d’accomplir sa vie. Mais, le lendemain, la terre qui tremble redistribue les cartes de toute existence…
Pour rendre hommage à Haïti, l’île des hommes libres, Danser les ombres tisse un lien entre le passé et l’instant, les ombres et les vivants, les corps et les âmes. D’une plume tendre et fervente, Laurent Gaudé trace au milieu des décombres une cartographie de la fraternité, qui seule peut sauver les hommes de la peur et les morts de l’oubli.

Challenge petit bac 2015Challenge rentrée d'hiver 2015

Laurent GAUDE
Danser les ombres
Janvier 2015, Actes Sud, 256 pages

19 réflexions sur « Danser les ombres – Laurent Gaudé »

  1. J’ai apprécié la plupart de ses romans, mais ‘Pour seul cortège’ m’avait laissée complètement en rade, en partie pour les réserves que tu exprimes ici. :?

  2. j’ai l’impression que, dans ses derniers romans, il pousse un peu loin le bouchon en matière de lyrisme. Je préférais ses premiers romans (comme le soleil des Scorta). Je n’ai pas encore lu celui-ci.

  3. J’ai beaucoup aimé mais je comprends ton ressenti en même temps. Tes arguments se tiennent ! En même temps reconnais qu’un peu de bons sentiments ça fait du bien par les temps qui courent :)

  4. Non tu n’es pas passée à côté j’ai failli abandonner à la page 66 mais j’aime Laurent Gaudé ce qui m’a le plus gênée c’est la ressemblance avec Ouragan je le dis dans mon billet

  5. J’ai adoré ce que j’ai lu de lui jusqu’à présent, j’attends un peu avant de lire celui-ci, le sujet et Haïti ne m’attirant pas trop quand ce n’est pas Lyonel Trouillot qui en parle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>