Cronos – Linda Lê

Linda Le - Cronos - Christian Bourgeois

Cronos est un livre d’anticipation qui se déroule dans une ville dictatoriale imaginaire, Zaroffcity, mais qui pourrait malheureusement tout aussi bien se passer dans une ville bien réelle …

La première phrase donne le ton et glace le sang. Le Ministre de l’Intérieur, Karaci, est un monstre barbare et inhumain, tout puissant, même s’il n’est pas le Grand Guide, il se comporte comme le calife à la place du calife.

Dans cette ville inventée, tout est interdit, les seules choses autorisées sont la violence, la délation, la déloyauté, la torture et, bien sûr, admirer et couvrir de louanges le détestable et atroce Karaci, sadique, répugnant, violent ; la caricature du dictateur immonde et monstrueux.

Une fleur tente de vivre dans cette horreur, c’est Una, la femme de Karaci, femme contrainte et obligée de devenir son épouse pour sauver son père malade. Heureusement pour elle, son frère Andréas a réussi à fuir et se bat avec l’opposition dans une autre ville.

Linda Lê construit son récit en alternant l’histoire écoeurante de Zaroffcity avec les lettres qu’Una écrit à son frère, lettres pleines de poésie et de douceur, de franchise et d’espoir.

Ce livre est loin du livre d’anticipation qu’on pourrait imaginer. Le texte est ici très réaliste et très proches d’un texte poétique en prose, et c’est la force de cette écriture très forte et surprenante qui fait vibrer subtilement les cordes sensibles.

En plus, Linda Lê manie un vocabulaire littéraire avec une écriture recherchée, extrêmement belle et lyrique, qui rapproche plus ce livre – notamment dans les parties épistolaires – d’un monologue d’une oeuvre théâtrale.

La lecture de Cronos est intense et dense, mais malgré la barbarie et le sadisme décrits, il est difficile de ne pas se laisser emporter par la plume majestueuse et d’une grande sensibilité de Linda Lê.

Linda Lê est incontestable une auteure à découvrir, si ce n’est déjà fait !

Prix Littéraire Prix Wepler 2010

Les premières lignes de Cronos :

Le soldat frappe à coup de crosse l’homme qui serre un livre contre lui. Crève, lavette ! siffle-t-il. Le visage en sang, l’homme glisse à terre. Le soldat lui arrache ses lunettes, les jette sur le pavé, les écrase sous ses bottes.

La présentation de l’éditeur (ou lien site) :

À Zaroffcity, le pouvoir est détenu par deux absolutistes : le Grand Guide, intronisé après un coup d’État, et son ministre de l’Intérieur, Karaci, surnommé la Hyène par des habitants qui vivent sous le régime de la terreur. Alors que les exactions se multiplient, alors que les opportunistes se rangent sous la bannière des nouveaux dirigeants, s’élève une voix, celle d’Una, fille d’un ancien astronome devenu sénile. Pour le sauver, elle a dû accepter d’épouser Karaci. Elle écrit en secret à son frère, comédien exilé, des lettres sur sa solitude de captive, exprimant son amertume, ses indignations, ses rancœurs, mais aussi son amour pour son vieux père, pour un gamin des rues venu malgré les dangers lui apporter une consolation, pour un insurgé, auteur de pamphlets subversifs. Peu à peu, une métamorphose s’opère en elle : d’abord résignée, elle rejoint les opposants puis se mue en conspiratrice au moment où elle apprend qu’elle va être mère.
Fable politique, tragédie mettant en scène les excès d’une dictature, les compromissions des arrivistes, la corruption par l’argent et le musellement des rébellions, Cronos est aussi le chant d’amour d’une Antigone résolue au sacrifice.

Linda LÊ, Cronos
Parution : Août 2010 – Christian Bourgois

________________________
(Dernière mise à jour : 08/08/2014)

2 réflexions au sujet de « Cronos – Linda Lê »

    • C’est un livre assez particulier, c’est vrai, mais j’ai tellement aimé son écriture, que je vais vite en lire un autre, peut-être qu’il te dira mieux :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>