Changement de décor – David Lodge

David Lodge - Changement de décor - Rivages

Quel livre désopilant ! Changement de décor est un livre universitaire décalé et divertissant. Légèreté, jubilation et amusement sont au rendez-vous. L’idée de départ, deux professeurs d’Université échangent leur poste, et ça fonctionne !

Le premier jour de 1969, Philip Swallow et Morris Zapp, deux professeurs de littérature anglaise, qui travaillent respectivement en Angleterre (au sein de la petite Université de l’affreuse ville de Rummidge) et aux Etats-Unis (dans la grande Université renommée d’Euphoria) vont se croiser … sans se voir. Ils se trouvent chacun dans l’avion qui les amène dans leur nouveau poste, leur nouveau pays et leur nouvelle vie pendant six mois.

David Lodge nous amuse avec les différences de caractère de ses deux antihéros, les oppositions culturelles américaines et anglaises, les codes qui n’ont rien à voir d’une université à l’autre. David Lodge connait son sujet, il a lui-même passé plusieurs mois aux Etats-Unis au milieu des années 1960.

Notre prof anglais s’adapte vite à la vie américaine, se retrouve à fumer très vite de l’herbe avec ses voisines très détendues, à enseigner une matière à laquelle il ne connait pas grand chose, à faire la rencontre fascinante de la femme de son collègue.

Car en plus d’être drôle, ce roman est fripon. Ce n’est pas pour rien que Lodge choisit l’année 1969, c’est la révolution sexuelle, le début du MLF, les moeurs se relâchent. Depuis la publication du roman, en 1975, les choses ont certes changé. Mais le livre ne parait pourtant pas daté, il est gentilement moqueur, les réparties sont réjouissantes.

Derrière l’humour, le style a aussi toute sa place. David Lodge s’est essayé à plusieurs possibilités littéraires. Il va alterner les points de vue, insérer des textes plus journalistiques, un échange de correspondance, pour organiser son dénouement sous forme d’un scénario. Ces changements donnent du rythme à la narration, l’ennui ne s’installe pas (avec une petite réserve sur le chapitre « Lecture ») et l’ironie se maintient ainsi à différents niveaux pendant toute la lecture.

A noter que Changement de décor est le premier volume d’une série universitaire américaine et anglaise, les suivants étant Un tout petit monde, Jeu de société et Pensées secrètes.

Lecture duo, marrante cette fois-ci, avec ma chère Béa, avec qui nous allons tenter chaque mois de présenter un texte léger et de qualité.

David LODGE, Changement de décor
Traduit de l’anglais par Maurice et Yvonne Couturier
Rivages, 1990, 374 pages.
VO : Changing Places, 1975

10 réflexions sur « Changement de décor – David Lodge »

  1. J’aime beaucoup cet auteur qui a une verve inégalée. J’en ai un de lui qui m’attend, tu me donnes envie de le lire très vite.

    • Oui ! J’avais lu un seul livre de lui, il y a tellement longtemps que je n’en gardais qu’un souvenir plus que vague. Je ne regrette pas cette (re)découverte.

  2. En voilà une bonne idée, hein?;) Merci de m’accompagner dans cette recherche de la rigolade, toute seule c’est pas drôle;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>