Certains souvenirs – Judith Hermann

Judith HERMANN - Certains souvenirs - Albin Michel

La rentrée de janvier 2018 commencera par un recueil de nouvelles d’une auteure allemande, qui pointe avec une simplicité interrogative les actes du quotidien et les relations humaines.

Les 17 nouvelles du recueil sont des histoires simples de la vie de tous les jours, ou presque. Un dîner au restaurant entre amis, rentrer le charbon, adopter un enfant, voir des amis, vivre des relations de couples ou familiales…

Ce sont des petits instants qui s’écoulent, sans suspens, ni moments vraiment extraordinaires, le quotidien passe, on le regarde de l’extérieur, sans se sentir toujours concerné, avec des petits éclats teintés de désappointement souvent silencieux, de non-dits et de beaucoup de mélancolie.

Ces nouvelles glissent et passent souvent avec une agréable facilité, certaines s’effacent aussi vite qu’elles ont été lues, sans savoir vraiment pourquoi et sans regret. Sans être marquantes – elles dégagent peu d’émotions, certaines semblant même très banales -, ces nouvelles n’en demeurent pas moins agréables à lire et à découvrir.

A l’image du titre « Certains souvenirs », le passé resurgit, et l’on se demande parfois pourquoi un certain souvenir plutôt qu’un autre. On ne sait pas vraiment. Ce sont des nouvelles « trois petits points de suspension »… Les questions sont souvent sans réponse, les interrogations sous-jacentes, le point final arrive à un moment. Ce pourrait être à un autre. A chaque nouvelle, il demeure cette impression de suspension, un peu de l’extérieur, on ferme le recueil en se disant qu’il contient un mystère et des silences qui échappent, comme souvent les moments de la vie …

Les 17 nouvelles du recueil :
Charbon ; Fétiche ; Solaris ; Poèmes ; Lettipark ; Témoins ; Avions en papier ; Iles ; Pollen de peuplier ; Certains souvenirs ; Cerveau ; Lettre ; Rêves ; Est ; Retour ; Croisements ; Mère.


Les premières lignes :
(Nouvelle : Charbon)

Le charbon était arrivé le matin. Nous nous étions levés tôt et avions mis ce qui restait de bois dans le poêle, nous étions dans la rue devant la maison, les mains dans les poches de nos manteaux, tremblant de froid dans le brouillard matinal, et regardions la buée blanche de notre haleine.

La présentation des éditions Albin Michel :

Peintre des sensations et des sentiments, Judith Hermann renoue, après un premier roman, avec l’art de la nouvelle qui l’a révélée. Elle l’affine et s’impose comme l’une de ses plus grandes voix, dans ce recueil où l’on retrouve toute la finesse et la mélancolie de l’auteur de Maison d’été, plus tard, mais surtout son talent pour capter, en peu de mots, le mystère et la subtilité des choses.
Quelle proximité avons-nous avec les gens que nous aimons ? Que se passe-t-il lors d’une rencontre ? Qu’en reste-t-il ? En dix-sept récits, Judith Hermann explore ces moments décisifs, ces instants où toute une vie se transforme : un regard qui fait naître une soudaine intimité ; un être qui croise notre route, nous accompagne, nous rend heureux et pourtant nous échappe.

Avec précision et légèreté, Judith Hermann trouve les mots pour exprimer l’insaisissable.


Judith HERMANN
Certains souvenirs
Traduit de l’allemand par Dominique Autrand
Albin Michel, Janvier 2018, 182 p.

RL2018 n°1 – Challenge rentrée littéraire janvier 2018

4 réflexions au sujet de « Certains souvenirs – Judith Hermann »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>