Bridget Jones, Folle de lui – Helen Fielding

Helen Fielding - Bridget Jones Folle de lui - Albin Michel

Bridget Jones a maintenant la cinquantaine, deux gamins, elle est scénariste, et s’amuse avec un toy-boy de 21 ans son cadet, au doux nom de Roxter. Célibataire, enfin veuve, elle assume son rôle de cougar et de mère pas toujours très responsable.

Pas la peine de présenter Bridget Jones, à part s’être enfermé pendant vingt ans dans une cabane en Amazonie, tout le monde la connaît et sait qu’elle se cache sous les traits de Renée Zellweger.

Pour ceux qui (comme moi) l’avait laissé à la fin du premier volume, dans ce troisième opus, elle est désormais veuve et à l’abri du besoin, et tente – sans trop forcer quand même – d’écrire des scénarios. Elle veut bien sûr toujours rencontrer le grand amour.

Aucune surprise dans Folle de lui, on retrouve la structure Journal intime, avec le chiffrage des kilos pris ou perdus, du volume d’alcool ingurgité, du nombre de followers Twitter et autres, ainsi que les journées découpées en heures et minutes.

Pas de surprise non plus dans l’histoire, elle est toujours à côté de la plaque, parle de ses nuits torrides, de ses échanges de SMS avec Roxter, a une attirance pour les échanges sur les pets et le vomi. On ne change pas un concept qui gagne, c’est du très très léger, dans un style parlé qui exclut les phrases de plus de dix mots.

Autant j’avais beaucoup aimé le premier Bridget Jones, autant là, c’est trop pour moi. Je ne suis pas contre les livres détentes, loin de là, mais ici la dose sucrée girlie dépasse ma capacité de tolérance. J’ai même fait un break lecture Maxime Chattam au milieu, pour prendre une dose de noir, et éviter l’overdose de rose bonbon.

♡ J’ai pourtant pris du plaisir pendant la première partie du livre, j’ai même ri, et j’ai trouvé certains échanges SMS bien trouvés, et même si je n’ai pas réussi à tenir le rythme (je suis arrivée péniblement jusqu’à la fin), j’ai bien aimé retrouver le côté attachant de Bridget Jones, mais la Chick Lit, rien à faire, ce n’est pas pour moi.

Premières lignes :

Jeudi 18 avril 2013
14:30. Talitha vient d’appeler avec cette voix pressante qu’elle a toujours, style ça-reste-entre-nous-mais-ce-que-je-t-annonce-c’est-du-lourd.

Présentation par les éditions Albin Michel :
(ou lien site Albin Michel)

Que faire lorsque votre toy boy fête ses 30 ans le soir où votre meilleure amie célèbre ses 60 ans ?
Est-il moralement condamnable d’aller chez le coiffeur quand vos enfants ont attrapé des poux ?
Est-ce mal de tricher sur son âge sur les sites de rencontre ?

Confrontée à ces graves problèmes, et à quelques autres non moins angoissants, Bridget relève courageusement le défi d’élever seule deux jeunes enfants, d’apprendre à maîtriser tweets et textos et, surtout, redécouvre sa sexualité à l’heure de – aïe ! le mot qui fâche – l’âge mûr.

À la fois tendre, touchant, mélancolique et absolument hilarant, le retour tant attendu de notre Anglaise préférée.

Helen FIELDING
Bridget Jones Folle de lui
Traduit de l’anglais par Françoise du Sorbier
Octobre 2014
Albin Michel
448 pages

Challenge petit bac 2015Challenge RL 2014challenge-un-pave-par-moisLe mélange des genres

20 réflexions au sujet de « Bridget Jones, Folle de lui – Helen Fielding »

  1. Je l’ai enfin lu, en VO, et j’ai savouré la langue, l’anglais parlé, qui me manque parfois, après l’histoire en elle-même n’a rien de très exceptionnelle. J’ai trouvé les passages sur Twitter et sur les poux un peu too much … J’en ai encore la tête qui gratte …

    • Ca me fait penser Tiphanie que mon premier Bridget, que j’avais beaucoup aimé, je l’avais lu en anglais aussi, mais je deviens fainéante avec la lecture en VO. Dis, Tiphanie, entre deux poux, tu ne veux pas être mon follower twitter ;-)

  2. Comme toi j’avais beaucoup aimé le premier, moins le second et ce troisième opus ne me tente pas du tout et après t’avoir lu, je me félicite de m’être abstenue !

    • On te lisant Léa, je me dis qu’il manquait une figure masculine dans ce livre, car Roxter n’est pas très présent, et ça manque en fait. Outre Darcy bien sûr !

  3. Je ne me lancerai donc pas dans cette lecture. j’avais beaucoup aimé le premier mais le 2ème m’avait beaucoup déçue et la chick lit n’est pas pour moi non plus.

  4. Je suis tentée car Bridget et moi, on a le même âge mais je ne suis pas certaine d’y trouver mon compte. Être une cougar , je trouve cela pathétique (autant que les vieux croûtons qui se tapent des jeunettes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>