Berceau – Eric Laurrent

Eric Laurrent - Berceau - Minuit

Berceau est le récit d’une Kafala, adoption selon les lois marocaines, par Eric Laurrent et sa femme, de Ziad, un des 9.000 enfants abandonnés par an au Maroc.

Lorsqu’un enfant arrive ainsi chambouler une existence d’écrivain, il est difficile de ne pas en faire un récit, et ce d’autant moins lorsque les problèmes surgissent et que l’Etat marocain refuse de vous « rendre » votre enfant.

Lorsqu’il présente son livre, Eric Laurrent parle d’une présentation par suite de « vignettes », mélangeant plusieurs genres littéraires.

En réalité, plusieurs paragraphes se suivent, certes, mais ce petit livre ressemble quand même plus simplement à un récit personnel chronologique, qui commence en avril 2012 et se termine fin 2013.

Mais cela n’en demeure pas moins un récit intéressant.

Intéressant car il parle de la kafala, cette procédure « d’adoption » marocaine qui n’est d’ailleurs plus possible depuis le mois de septembre 2012, pour les français – et tous les étrangers – non musulmans, nécessairement indignes de l’éduquer correctement. Eric Laurrent parle un peu de politique, mais pas trop, juste ce qu’il faut.

Intéressant aussi par la vision masculine de la paternité, la façon dont il accepte cette idée d’adoption, dont il accueille son fils, ce fils aimé au premier coup d’oeil, comment il partage cet événement avec sa femme, mais surtout avec lui même.

Intéressant enfin car la découverte de l’écrivain Eric Laurrent est une première et une bonne surprise. Son style est agréable, assez fluide tout en étant quand même un peu recherché, parfois poétique tout en restant à la fois romancé et concret.

Les premières lignes de Berceau :

Le 1er avril 2012, un enfant de sexe masculin naît à la maternité de Souissi, à Rabat. Il pèse trois kilogrammes et demi et mesure cinquante-trois centimètres ; on le qualifie sur son dossier médical de « tonique, réactif et vif ».

Présentation par les éditions de Minuit (ou lien direct site, avec possibilité de feuilleter le livre) :

Entre avril 2012 et septembre 2013, je me suis rendu une vingtaine de fois au Maroc. Pour y retrouver un enfant. Un enfant abandonné. Mon fils.

Challenge RL 2014Eric LAURRENT, Berceau
Parution : Octobre 2014, Minuit, 94 pages

___________________________________
(Dernière mise à jour : 10/12/2014)

6 réflexions au sujet de « Berceau – Eric Laurrent »

    • Oui, je suis d’accord, il est resté très discret, sauf pour l’un de mes libraires : c’est son coup de coeur, et c’est comme ça que je l’ai choisi.

  1. Le genre de témoignage sur qui nous en apprend , en effet, sur l’adoption mais aussi sur l’intolérance du côté des autorités marocaines.
    Intéressant aussi car je n’ai jamais lu que des livres sur ce thème écrits par la mère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>