Le bal – Irène Némirovsky

Irène Némirovsky - Le bal - Grasset Coup de coeur !

Le Bal est un petit roman pépite d’Irène Némirovski, qui raconte l’organisation et la soirée de bal de la famille Kampf, événement phare qui va se transformer en désastre annoncé. C’est percutant, drôle et légèrement moqueur. Quel régal !

Dans une famille de « nouveaux riches » des années 1920, la jeune Antoinette, 14 ans, tente difficilement de nouer des relations avec sa mère, dont les intérêts semblent uniquement centrés sur l’argent et les apparences. Maintenant que la famille Kampf a un statut social, Madame Kampf (« Kemp » dans la 1ère édition), se doit d’organiser un bal, et d’inviter tout le beau monde qui compte.

Antoinette participera bien malgré elle à ce désir de mondanité maternel. Elle écrira les adresses sur les cartons d’invitation, devra remettre en mains propres l’invitation à sa professeur de piano. Mais elle fera bien plus que cela. Attention Spoiler : Au lieu de poster l’ensemble des enveloppes que lui a remis sa gouvernante – qui préfère convoler avec son amoureux -, elle les déchirera et les jettera dans la Seine. Elle ne dira rien, et la soirée s’organisera. Evidemment, à part la professeur de piano, personne ne viendra.

Ce petit roman est d’une pertinence jubilatoire. Publié du vivant d’Irène Némirovski (connue surtout pour son oeuvre posthume Suite française, qui obtient le Renaudot 2004), il retranscrit les sentiments d’une adolescente frustrée, par le déménagement récent imposé par ses parents, par la relation lointaine qu’elle entretient avec sa mère, par son regard de jeune fille en phase de devenir adulte.

Irène Némirovsky - Oeuvres complètes Tome 1 - Livre de pocheTous les personnages sont très bien dessinés, ils ont de la substance, des caractères très définis, et sont décrits avec finesse et humour. Le ton est très bien dosé. Un peu moqueur, un peu cynique, une légèreté s’installe, mais avec plus de profondeur qu’il n’y paraît. De plus, au fil des pages, une tension va augmenter, le malaise ressenti va se faire plus présent, et le rire devient parfois jaune. Très bien écrit, on retrouve vraiment dans ce texte très réaliste, le style de la littérature du XIXe, celle d’un Zola par exemple, les longues descriptions en moins. A noter que Irène Nemirovski, d’origine russe, écrit en langue française.

Ce roman est une petite merveille, pour les adolescents et les grands. D’ailleurs, une édition spéciale existe en format Biblio Collège chez Hachette.

Les premières lignes :

Mme Kampf entra dans la salle d’études en fermant si brusquement la porte derrière elle que le lustre de cristal sonna de toutes ses pendeloques agitées par le courant d’air, avec un bruit pur et léger de grelot. Mais Antoinette n’avait pas cessé de lire, courbée si bas sur son pupitre qu’elle touchait la page des cheveux. Sa mère la considéra un moment sans parler ; puis elle vint se planter devant elle, les mains croisées sur sa poitrine.

Présentation des éditions Grasset :

Soudainement devenus riches, les Kampf donnent un bal pour se lancer dans le monde. Antoinette, quatorze ans, rêve d’y participer mais se heurte à l’interdiction de sa mère. Plus que le récit d’une vengeance, le Bal (1930) compte parmi les chefs-d’œuvre consacrés à l’enfance.

Irène NÉMIROVSKI
Le bal
Editions présentées:
Grasset, 2002
Pochotèque, novembre 2011, Oeuvres complètes Tome 1
1ère édition : 1930

Challenge petit bac 2015Challenge un classique par mois

22 réflexions au sujet de « Le bal – Irène Némirovsky »

  1. Je suis contente qu’on l’ait choisi car cela m’a permis de le relire et je l’ai encore plus apprécié que la première fois. Comme toi, c’est la « robustesse » des personnages qui m’a conquise : ils sont extrêmement réalistes.

    • La réussite me parait d’autant plus louable que le roman est très bref. Elle réussit vraiment avec peu de mots à transcrire l’essentiel, c’est très fort. C’est bien de savoir qu’on fait de bon choix ;-)

  2. Oh c’est fou ! J’ai ses nouvelles, son roman mais pas celui-ci or i l a tout l’air d’un bonbon sucré que j’ai hâte de déguster ! et son tout petit prix ;-) Merciii

  3. c’est un vrai petit bijou!! j’avais adoré le lire, et j’ai adoré le relire!
    il me semble que ma mère le faisait lire à ses 3e, comme c’est court et percutant, ça passait très bien auprès des élèves

  4. Jamais lu Irène Némirovski, malgré tout ce que j’ai pu lire… et ce titre-là, l’organisation d’un bal pour jeunes filles dans les années 20, ne me tente pas bien. Ça me fait penser à de la littérature féminine anglaise, genre Vita Sackville West qui m’a tant ennuyée malgré l’humour…

    • Je n’ai pas été claire dans ma présentation. Ce n’est pas du tout l’organisation d’un bal pour jeunes filles, c’est l’organisation d’un bal pour adultes dans l’appartement des Kampf, par Madame Kampf. Ca n’a absolument rien à voir avec Vita Sackville West, pour le peu que j’en ai lu. Pour moi, c’est plus proche de Maupassant et de Zola.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>