Bacon Monstre de peinture – Christophe Domino

Christophe Domino - Bacon Monstre de peinture - Découvertes Gallimard

Pour voir quelques oeuvres de Francis Bacon en ce moment, vous pouvez par exemple aller au Centre Pompidou à Metz visiter l’exposition Leiris & Co. Mais sinon, grâce au sublime Bacon Monstre de peinture chez Découvertes Gallimard, l’exposition peut avoir lieu chez vous, dans votre salon.

L’oeuvre du peintre britannique Francis Bacon (1909 – 1992) est absolument fascinante, et ce petit livre permet très bien de la découvrir, plus que sa vie d’ailleurs.

En effet, si une chronologie est suivie, et si bien sûr la vie de Francis Bacon est évoquée, le texte est surtout consacrée à l’ensemble de l’oeuvre elle-même, à son évolution, à des comparaisons, au style et à la technique. C’est passionnant, bien que le texte de Christophe Domino manque parfois de simplicité, et est un peu trop empoulé.

En revanche, le travail de l’éditeur est magnifique. L’oeuvre est admirablement présentée par des photos d’excellente qualité, et surtout, par des dépliants intégrés qui permettent ainsi de découvrir plusieurs triptyques en grandeur miniature. De nombreuses photographies illustrent également ce petit livre découverte, que je vous recommande vivement.

Pour la petite histoire, sachez que ce triptyque de trois études de Lucian Freud (1969), l’un de ses amis, a été vendu en novembre 2013 pour la bagatelle de 142 millions de dollars et reste l’une des oeuvres les plus chères au monde.

Francis Bacon - Triptyque Lucian Freud

Merci à Miss Léo, qui m’a offert ce sublime petit livre de l’un de mes peintres préférés dans le cadre du swap Littérature / Peinture.

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez aussi visiter le site Francis Bacon écrit en anglais.

Les premières lignes :

Mettre en vis-à-vis la vie et l’oeuvre de Bacon est une tentation que l’artiste a alimentée, et en même temps rendue vaine. S’il affirme que sa peinture en porte un témoignage permanent, ce n’est pas dire qu’elle en est le reflet, mais l’écho irrégulier, remanié.

La 4e de couverture des éditions Gallimard :
(lien sur le site Découvertes Gallimard avec la possibilité de feuilleter le livre)

Bacon est l’un des derniers grands monstres consacrés de l’histoire de l’art. Joueur et autodidacte, porté par le désespoir – s’il est joyeux – et sensible à la vérité des gens, il demeure fidèle à la peinture et à la figure humaine, depuis le vrai début de son œuvre, en 1944, jusqu’à sa mort en 1992. Il a su par son art faire entendre au grand nombre ce «quelque chose qui, dit-il, est beaucoup plus profond, bien en deçà de ce que l’on appelle la cohérence et la conscience, de l’ordre du sentiment et de la destinée humaine». Retenant la leçon de liberté donnée par Bacon, Christophe Domino a fait sienne cette recommandation du peintre au responsable de l’une de ses expositions : «Je ne crois pas qu’il soit nécessaire d’accrocher les tableaux ni en ordre chronologique ni par sujet, mais simplement de la façon dont vous le préférez.»

Christophe DOMINO
Bacon, Monstre de peinture
Découvertes Gallimard, juin 1996, 136 pages

Participe au projet non-fiction de Maryline.

5 réflexions au sujet de « Bacon Monstre de peinture – Christophe Domino »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>