Aucun de nous ne reviendra – Charlotte Delbo

Charlotte DELBO - Aucun de nous ne reviendra - Minuit Coup de coeur !

Un petit livre indispensable, les « morceaux de vie » de Charlotte Delbo qui fut déportée à Auschwitz en 1943, puis transférée à Ravensbrück avant d’être libérée en avril 1945. Ecrit peu de temps après sa libération, en 1946, il a fallu plusieurs années avant qu’il soit publié.

Ce livre rappelle que les déportations et les camps n’étaient pas réservés aux juifs, mais que les résistants français, et notamment les résistants communistes, avaient pu subir le même traitement.

Charlotte Delbo fut déportée à Auschwitz par le Convoi du 24 janvier 1943, le titre de son premier ouvrage. Elle publiera ensuite une trilogie, de ce récit à Auschwitz, dont le premier s’intitule « Aucun de nous ne reviendra », Auschwitz et après I, qui sera suivi de « Une connaissance inutile. Auschwitz et après II » et de « Mesure de nos jours. Auschwitz et après III« .

Le récit n’est pas linéaire, Charlotte Delbo raconte des moments, comme des petites nouvelles, des instants de vie d’elle et des femmes qu’elle cotoie, dans de petits paragraphes, des photographies d’instants volés, un terrible quotidien.

Ce qui est frappant, c’est la capacité littéraire de Charlotte Delbo de transmettre de la beauté et des moments empreints d’amitiés, de partage et de poésie, au milieu de l’horreur d’Auschwitz. C’est factuel, sans aucun pathos, sans explication historique ou sociologique, c’est brut et visuel. C’est bouleversant.

Elle réussit, avec ses textes souvent écrits à la première personne, à faire entrer le lecteur dans le camp, à ses côtés, dans une proche intimité sans le tenir à distance, en l’amenant à participer à cette vie à chaque phrase, à lui donner soif quand l’eau manque, à lui faire ressentir la souffrance et la fatigue, à le faire participer et vivre ce quotidien inhumain.

Le titre du livre est issue d’un extrait du poème, la Maison des morts, de Guillaume Apollinaire :
Nous serions si heureux ensemble
Sur nous l’eau se refermera
Mais vous pleurez et vos mains tremblent
Aucun de nous ne reviendra

Un livre essentiel.

Charlotte DELBO
Aucun de nous ne reviendra
1965, Minuit, 186 pages.

8 réflexions sur « Aucun de nous ne reviendra – Charlotte Delbo »

  1. Cela fait un moment que je veux lire Charlotte Delbo, depuis que j’ai lu « je me promets d’éclatantes revanches » de Valentine Goby (ouvrage consacré à Charlotte Delbo). Je ne sais pas si tu l’as lu.

    • Non, je ne l’ai pas lu, merci beaucoup du conseil. En revanche, j’ai le livre de Ghislaine Dunant sur Charlotte Delbo qui m’attend depuis longtemps, je vais le ressortir vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>