Au temps de Botchan, Vol. 1 – Taniguchi-Sekikawa

Taniguchi-Sekikawa - Au temps de Botchan - Vol. 1 - Casterman

Le premier manga littéraire qui emmène le lecteur à la rencontre de Natsume Soseki et Mori Ogai, les deux plus grands écrivains japonais du début du 20e siècle.

Au temps de Botchan se situe à la fin de la période Meiji (1868 – 1912), exactement en novembre 1905, dans un Japon encore traditionnel, en phrase de mutation, entre modernisation et nostalgie.

Dans ce premier volume, le lecteur va vivre avec le grand écrivain japonais Natsume Sôseki qui s’interroge sur les bienfaits de ce changement, sur l’opposition Orient/ Occident : « Je pense écrire un nouveau roman » dit-il dès la première page. Mais outre la biographie dessinée de Soseki, c’est toute une époque qui est ici racontée et dessinée, à travers des réflexions et des pensées de divers personnages réels, en particulier des personnages du monde littéraire japonais du début du 20e siècle, notamment Mori Ogai.

Il émane de ce manga une douce mélancolie, les regrets d’un temps passé qui s’évapore, le traité de paix de la guerre russo-japonaise, qui vient de prendre fin, est tenté de frustration. Et c’est dans ce contexte que Natsume Sôseki va commencer à imaginer Botchan, ce petit roman à caractère autobiographique, qui sera publié en 1906. C’est un manga extrêmement sensible, dépaysant et passionnant.

Ce premier volume est suivi de quatre autres. Cette fresque littéraire a été publiée au Japon dès 1987. Elle a été traduite en France pour la première fois en 2002 (édition du seuil), puis a de nouveau été éditée avec une nouvelle traduction par Casterman, cette fois-ci dans le sens occidentale de lecture (et non dans le sens inverse du manga). Jirô Taniguchi et Natsuo Sekikawa ont travaillé pendant douze ans pour réaliser les cinq volumes de la série Au temps de Botchan.

Si vous hésitez, la présentation de l’éditeur Casterman du Vol. 1 de Au temps de Botchan :

« Tôkyô, novembre 1905. 
L’ère Meiji a commencé une trentaine d’années auparavant, propulsant le Japon dans l’ère moderne. Jamais sans doute un pays n’avait connu d’aussi profondes transformations en aussi peu de temps. C’est dans ce contexte, à la fois totalement chamboulé et intensément japonais, que l’écrivain Natsume Soseki, rentré d’Angleterre, entreprend la rédaction de son oeuvre la plus célèbre : Botchan… »

Taniguchi-Sesikawa, Au temps de Botchan, Vol. 1
Traduit du Japonais par Emilie Nogaro
Parution : Janvier 2011 – Casterman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *