Arrive un vagabond – Robert Goolrick

Robert Goolrick - Arrive un vagabond - PocketCoup de coeur !

Arrive un vagabond est une histoire d’amour qui se déroule dans l’Amérique de la fin des années 1940, dans laquelle on plonge avec délice …

Charlie Beale est un homme discret, qui arrive à Brownsburg et veut absolument devenir boucher.

Pourquoi ? Parce que c’est la seule chose qu’il sait faire. Quand Sylvan Glass franchit la porte du magasin, c’est le flash. Il ne voit qu’elle et ne verra désormais plus qu’elle.

Arrive un vagabond est un livre d’amour dans toute sa splendeur, il n’a pourtant rien de convenu, rien d’attendu, ni rien de cucul (malgré la couverture en édition Pocket).

Il frotte sur ce livre quelque chose de joli, qui ressort de l’ordre du conte et du magnifique, même si pourtant tout n’est pas beau et parfait.

Les personnages sont très attachants, que ce soit Sylvan qui se prend pour une star de cinéma et veut s’habiller comme elles, Charlie en amoureux transi qui est si perdu et si gentil, Sam le petit garçon de 5 ans qui a fait de Charlie sont meilleur copain ou Claudie, la couturière noire isolée et solitaire.

Mais ce n’est pas tout. L’ambiance années 1950 est aussi très bien rendue. On voit la ville, on imagine les terres, les champs, les maisons, les routes et ses habitants, comme si c’était projeté sur un écran.

Et puis, cette histoire est bien écrite, elle enchante, elle n’a pourtant rien d’exceptionnel, si ce n’est qu’elle dégage une magie littéraire inattendue.

Une fois commencé, je me suis laissée emporter dans cette histoire de Robert Goolrick tout doucement, et je suis arrivée à la fin sans m’en rendre compte, en me disant que j’aimerais beaucoup en lire d’autre des romans comme ça, qui me laissent contente, un sourire satisfait aux lèvres, avec l’envie que le livre suivant soit aussi agréable que celui-là.

Vraiment, quelle belle surprise que ce roman !

Un grand merci à Anne grâce à qui j’ai lu ce livre.

Challenge ELLE Anne Grand Prix des lectrices Elle

Grand Prix des lectrices de ELLE – Catégorie Roman – 2013




Les premières lignes de Arrive un vagabond :

Tout souvenir est une fiction, gardez bien ça à l’esprit. Bien sûr, il y a des événements dont on est certain qu’ils ont eu lieu, sur lesquels on peut sans hésiter mettre une date et une heure, à la minute près, mais, si on y réfléchit, ça concerne surtout ce qui arrive aux autres.

Robert Goolrick - Arrive un vagabond - Anne CarrièreLa présentation par l’éditeur Anne Carrière :

C’est au cours de l’été 1948 que Charlie Beale arriva à Brownsburg. Il était chargé de deux valises – l’une contenait quelques affaires et des couteaux de boucher, l’autre une importante somme d’argent. Charlie y tomba deux fois amoureux. D’abord, il s’éprit de cette ville paisible de Virginie dont les habitants semblaient vivre dignement, dans la crainte supportable d’un Dieu qu’ils avaient toutes les raisons de trouver plutôt bienveillant à leur égard. Une preuve parmi d’autres : il n’y avait encore jamais eu de crime à Brownsburg. La deuxième fois que Charlie tomba amoureux fut le jour où il rencontra Sylvan Glass.

Robert GOOLRICK, Arrive un vagabond
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marie Prémonville
Parution : Août 2012 – Anne Carrière / Novembre 2013 – Pocket
Original : 2012, Heading out to wonderful

___________________________________________
(Dernière mise à jour : 09/09/2014)

18 réflexions au sujet de « Arrive un vagabond – Robert Goolrick »

  1. J’ai bien aimé ce roman. Quelques pages redondantes avec un peu de longueur, mais nécessaires je pense, pour que le lecteur s’imprègne bien de l’atmosphère et de la personnalité de chaque personnage. Pour le reste, en accord parfait avec votre avis. Je le recommande vivement..

    • Je ne me souviens plus des longueurs, mais en tout cas, le lecteur est en effet très bien imprégné tant de l’atmosphère que de la personnalité des personnages. Je réitère, comme vous : livre à recommander vivement !

    • Mais oui, c’est une histoire d’amour de garçon en fait ! ;-) Moi aussi j’ai l’intention de lire le dernier, mais je ne l’ai pas encore. Je vais voir ce que tu en dis d’abord ?

    • Il est parfait pour se détendre, changer d’atmosphère, en restant dans du cotonneux qui relax … pour tes proches vacances sinon ?!

  2. J’ai tellement détesté « Féroces » que je pensais me débarrasser de « Arrive un vagabond » (offert par une amie) sans le lire … Mais ton billet modifie complètement mon avis, ça n’a pas l’air d’être une lecture malsaine comme l’autre …

    • Je ne connais pas du tout Féroces, et ne le connaîtrais probablement jamais vu ce que tu en dis, mais ici, absolument rien de malsain. Enfin, ce n’est pas le monde de Oui-Oui non plus :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>