Apprendre à finir – Laurent Mauvignier

Laurent MAUVIGNIER - Apprendre à finir - Minuit

Dans un souffle déchirant, un monologue perdu d’avance, la narratrice expulse dans un flux ininterrompu la peur de la perte, de la solitude, ses silences et tous ses espoirs. Prix du Livre Inter 2001, un livre d’une force dévastatrice.

J’ai commencé ce livre sans connaitre le sujet, l’objectif était simplement de découvrir un peu plus l’oeuvre de Laurent Mauvignier (je vous parlerai d’ailleurs d’autres romans de lui), je n’avais donc aucune attente, aucun avis préconçu.

« Il avait dit : ici, je n’en peux plus. Avec toi je ne peux plus. Alors après son accident, les semaines dans la chambre blanche, ça a été comme une nouvelle chance pour elle, pour eux. Elle a repris confiance et elle s’est dit, je serai celle qui donnera tout, des fleurs, de mon temps, tout. Pour que tout puisse recommencer »

J’ai été emportée dans un ouragan de mots et de paroles, dans la houle des répétitions sans fin, des espoirs vains, dans des vagues d’intimité épuisantes, sans pouvoir résister à la puissance et la folie de ce témoignage.

Celui d’une femme que l’on sent à bout, qui tente de ne pas craquer, qui se trouve à l’hôpital à la suite d’un accident de son mari, qui espère, qui attend et culpabilise, qui tente de jouer son rôle de femme présente et aimante, qui espère un futur heureux, mais qui fait entendre la rupture à venir, la perte inéluctable, la fin irrémédiable d’un couple.

On ressent les blessures, les obligations trop longtemps contenues, cette énorme douleur qui déchire les entrailles, se taire et supporter, s’interroger sur son courage, sur la résistance, sur l’amour et le couple bien sûr.

C’est un petit livre sous forme de délivrance, un trop plein qui déborde et s’étend, entre peur viscérale et confidences, on ressent l’esprit qui s’emballe, la tête qui n’arrive plus à s’arrêter, l’émotion qui tourne en boucle, sans vraiment de recul, qui touche chaque page et qui percute avec force la lecture.

Lecture duo avec ma chère Béa, moins enthousiasme.

Prix littéraires :
Prix du Livre Inter 2001
Prix Wepler 2010

Laurent MAUVIGNIER, Apprendre à finir
Minuit, 2000, 128 pages.

7 réflexions sur « Apprendre à finir – Laurent Mauvignier »

  1. Je n’ai lu qu’un roman de cet auteur, Des hommes, et ce fut une lecture ardue mais je l’ai appréciée. Je m’étais promis d’en lire d’autres et puis… je ne l’ai pas encore fait.

    • Un des projets 2019, est de découvrir, avec Béa (Comète), l’oeuvre de Mauvignier. Nous ne lirons pas toute son oeuvre, mais nous allons parler d’autres livres si tu hésites sur le prochain à lire.

    • Je n’ai pas lu beaucoup de livre de Mauvignier, et j’ai tellement accroché à celui-là, que je vais très vite commencer le suivant de notre programme découverte avec Béa.

  2. Waow quel billet !!! Je suis passée totalement à côté visiblement… faut que je le relise c’est pas possible suis frustrée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>