La guerre n’a pas un visage de femme – Svetlana Alexievitch

svetlana-alexievitch-la-guerre-na-pas-un-visage-de-femme-jai-lu

Prix Nobel de littérature 2015, Svetlana Alexievitch regroupe dans La guerre n’a pas un visage de femme des témoignages directs et profondément sincères de femmes ayant combattu pendant la seconde guerre mondiale. C’est terriblement poignant.
Lire la suite

Tendre est la nuit – Francis Scott Fitzgerald

francis-scott-fitzgerald-tendre-est-la-nuit-livre-de-poche

Tendre est la nuit raconte l’histoire d’un couple d’américains à la fin des années 1920, Nicole et Nick Diver, brillants, riches, adorés, à la vie clinquante et fastueuse. Mais un secret se cache derrière ce bonheur apparent, qui fait voler toutes les certitudes.
Lire la suite

La femme qui tremble – Siri Hustvedt

Siri Hustvedt - La Femme qui tremble - une histoire de mes nerfs - Babel

A la suite de la mort de son père, Siri Hustvedt se met à trembler de manière inattendue lors d’un discours en l’honneur de ce dernier. Profondément étonnée et déboussolée, ne comprenant pas cette réaction surprenante de son corps, elle s’interroge, voit des médecins et fait des recherches. La femme qui tremble, sous titré, « une histoire de mes nerfs », en est le témoignage et surtout l’essai en résultant, absolument passionnant.
Lire la suite

De nos frères blessés – Joseph Andras

Joseph Andras - De nos frères blessés - Actes Sud

Goncourt Premier Roman 2016. Nous sommes en 1956, le français Fernand Iveton revendique au côté du FLN l’indépendance de l’Algérie. Contestataire, il va déposer une bombe dans son usine pour entraîner des dégâts matériels, et fait bien attention à ce qu’elle ne touche personne. Il est aussitôt arrêté.
Lire la suite

Un lieu à soi – Virginia Woolf

Virginia Woolf - Un lieu à soi - Denoël

Si Une chambre à soi de Virginia Woolf devient, avec la nouvelle traduction de Marie Darrieussecq, Un lieu à soi, il s’agit du même essai fondé sur des articles lus en octobre 1928, et publié par la Hogarth Press en 1929, la maison d’édition créée par Virginia Woolf et son mari. A noter que A Room of One’s Own a également été traduit par « Une pièce bien à soi » ou « Une pièce à soi ».
Lire la suite