Le prix – Cyril Gely

Cyril Gely - Le prix - Albin Michel

Le Prix n’est pas un essai, mais un roman qui se base sur un fait historique réel. Otto Hahn, chercheur allemand, a reçu le Prix Nobel de Chimie en 1944 pour ses recherches sur la fission de l’uranium. Le jour où il doit recevoir effectivement son Prix à Stockholm, son ancienne assistante, Lise Meitner le rejoint dans sa chambre d’hôtel. « Nul ne sait ce que nous réserve le passé ».
Continuer la lecture

La plus précieuse des marchandises – Jean-Claude Grumbert

Jean-Claude GRUMBERT - La plus précieuse des marchandises - Seuil

« Il était une fois, dans un grand bois, une pauvre bûcheronne et un pauvre bûcheron
Non non non non, rassurez-vous, ce n’est pas Le Petit Poucet ! Pas du tout. Moi-même, tout comme vous, je déteste cette histoire ridicule. Où et quand a-t-on vu des parents abandonner leurs enfants faute de pouvoir les nourrir ? Allons…

Continuer la lecture

Animal – Sandrine Collette

Sandrine COLLETTE - Animal - Denoel

Wahou ! Sandrine Collette est fabuleuse pour créer des atmosphères flippantes en mode survie, que ce soit contre les éléments naturels, l’eau (Juste après la vague) ou la neige (Six fourmis blanches) ou contre l’homme (Des noeuds d’acier, Les larmes noires sur la terre, Il reste la poussière). Elle s’attaque avec Animal à la survie contre la bête, contre la sauvagerie. Wahou bis !
Continuer la lecture

Le Poids de la neige – Christian Guay-Poliquin

Christian GUAY-POLIQUIN - le Poids de la neige - L'Observatoire

Le Poids de la neige a attiré mon regard dès sa sortie par sa magnifique couverture d’un intérieur isolé, aux meubles couverts de neige, qui sent l’isolement et la solitude. Une excellente intuition pour ce roman glacé et chaleureux qui a obtenu le Prix France Québec 2018, parmi d’autres.
Continuer la lecture

La mort de Balzac – Octave Mirbeau

Octave MIRBEAU - La mort de Balzac - L'Herne IL Y A 170 ANS ….

Le 16 février 1848, naissait Octave Mirbeau. L’occasion de se régaler avec un petit texte explosif et scandaleux ! Il fut retiré au dernier moment de l’ouvrage dans lequel il devait être publié, sous les prières de la fille de la dernière femme de Balzac, Mme Hanska.
Continuer la lecture