911 – Shannon Burke

Shannon BURKE - 911 - 10:18

Sélectionné dans le cadre du Prix SNCF Polar 2017, 911 est un roman coup de poing mettant en scène un jeune étudiant en médecine, Ollie Cross, qui s’engage comme ambulancier à Harlem, dans le secteur 18, l’un des plus difficiles de New York. Il veut acquérir de l’expérience avant de tenter une nouvelle fois le concours de médecine. Sa vie en sera transformée.

Attention, ce livre qui prend aux tripes, bien écrit, envoûtant, n’est pas un roman policier, malgré sa couverture noire au bandeau jaune un rien trompeuse des éditions Sonatine ou le fait qu’il soit sélectionné pour le Prix SNCF Polar 2017. Aucune enquête n’est menée et le seul flic qui fait son apparition est un élément du décor, pourri et violent, et du contexte local miséreux où la répression ne semble plus vraiment avoir de sens et d’intérêt. C’est un roman noir où crimes, assassinats, loques humaines, nuits sombres, recoins douteux, crises cardiaques, os apparents, lésions ouvertes et autres douceurs foisonnent.

C’est aussi le roman d’apprentissage d’un jeune médecin en devenir, aux accents autobiographiques, au travers de la vie tendue et difficile d’une équipe d’ambulanciers, confrontée au quotidien nocturne, d’interventions en urgence à la suite de bagarres, meurtres, violences, où le crack et la drogue en tout genre côtoient la violence et la misère d’hommes et de femmes aux vies qui semblent d’ores et déjà brisées.

Le rythme est balancé comme un morceau de musique en plein trip, une intervention médicale succédant à la précédente. Shannon Burke sait par ailleurs garder un rythme plus lent et adouci pour laisser de la place à l’introspection, aux ressentis de Ollie qui ne s’attendait pas aux bouleversements qu’il va devoir affronter. Faire face à des corps abimés, des visages écrasés, des morts à répétition, il s’en doutait, mais les questions morales, la vie avec son équipe, avec son binôme, les notions de bien et de mal, les impacts sur sa vie privée, le choix de sauver ou de laisser mourir, non, il n’y avait pas pensé.

Le lecteur entre dans cette équipe – qui fonctionne en vase clos – à petits pas d’abord, comme Ollie lui-même, puis une fois que son mode de fonctionnement est intégré, on fait des sauts de puce d’un ambulancier à l’autre, d’une urgence à une autre, par épisodes, sans se lasser, comme dans une série télévisée.

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que Sonatine fait référence aux séries « The Wire » (Sur écoute) ou « Bad Lieutenant », que les droits d’adaptation cinématographiques ont été achetés par la Paramount et que Todd Kessler (Les Sopranos, Damages) en écrirait le scénario pour le metteur en scène Darren Aronofsky. Si vous vous souvenez de la force de Requiem for a Dream, et de Black Swann, vous aurez une petite idée de la noire intensité qui se dégage de 911.

Les avis enthousiastes d’Hélène et Kathel.

Prix littéraires :
Prix Mystère de la critique 2015
Sélectionné pour le Prix SNCF Polar 2017, catégorie roman.


Shannon BURKE

Shannon Burke est né dans l’Illinois. Il a été ambulancier à New York, est désormais écrivain et scénariste (Syriana).

Après Manhattan Grand-Angle (Gallimard, 2007), 911 est son deuxième roman et il en a écrit un troisième (Into the Savage Country, 2015), non encore traduit en français.


Les premières lignes de 911 :
(Lire un extrait plus long)

J’ai travaillé à Harlem, et Harlem a fini par me sortir par les yeux : les bandes de petits lascars qui se gueulent dessus et glandent vingt-quatre heures sur vingt-quatre, les racailles avec leurs canettes de bière suralcoolisée qui déambulaient devant nous, avec l’air de ceux que rien ni personne, pas même une ambulance, ne pouvait pousser à presser le pas (…) les accros au crack, les toxicose et les poivrons qu’on retrouvait aux pires endroits – dans des immeubles abandonnés, sur les rails de métro, en pleine Harlem River.

La présentation des éditions Sonatine :
Shannon BURKE - 911 - Sonatine

Lorsqu’il devient ambulancier dans l’un des quartiers les plus difficiles de New York, Ollie Cross est loin d’imaginer qu’il vient d’entrer dans un monde fait d’horreur, de folie et de mort. Scènes de crime, blessures par balles, crises de manque, violences et détresses, le combat est permanent, l’enfer quotidien. Alors que tous ses collègues semblent au mieux résignés, au pire cyniques face à cette misère omniprésente, Ollie commet une erreur fatale : succomber à l’empathie, à la compassion, faire preuve d’humanité dans un univers inhumain et essayer, dans la mesure de ses moyens, d’aider les victimes auxquelles il a affaire. C’est le début d’une spirale infernale qui le conduira à un geste aux conséquences tragiques.

Dans un style viscéral, Shannon Burke prend littéralement le lecteur à la gorge et nous livre un portrait de la condition humaine digne d’Hubert Selby Jr ou de Richard Price.


Shannon BURKE
911
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Diniz Galhos
Sonatine, mai 2014, 208 pages.
10/18, janvier 2016, 216 pages.
VO : 2008, Black Flies

15 réflexions au sujet de « 911 – Shannon Burke »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>